RALPH BALEZ Dr en psychologie sociale, Ingénieur Pédagogique, formateur en simulation médicale

Accueil du site > Informations générales / General information > Pygmalion et compagnie (vulgarisation) > Retour sur le contexte : les artefacts liés à l’influence du cadre (...)

Retour sur le contexte : les artefacts liés à l’influence du cadre institutionnel, des attentes du psychologue et des participants

vendredi 26 janvier 2007, par Ralph Balez

Retour sur le contexte : les artefacts liés à l’influence du cadre institutionnel, des attentes du psychologue et des participants, Bulletin de psychologie, Tome 60, 2007, p. 103-108.


On the return from context : artifacts connected to the influence of an institutional framework and the expectations of the psychologist and the participants


Voir en ligne : Bulletindepsychologie.net

Résumé : Quand le psychologue intervient dans un cadre institutionnel spécifique pour valider des hypothèses, il est porteur d’une attente théorique. La relation chercheur/participant est une interaction susceptible de relayer l’effet du contexte, des attentes du chercheur et du participant, et de produire des artefacts. Ces phénomènes relèvent du champ du « biais expérimentateur », de l’effet d’attente ou « effet Pygmalion » (Rosenthal, Jacobson, 1968). Cette relation, qui s’instaure entre un psychologue et un répondant, implique des motivations spécifiques et un cadre institutionnel qui peuvent conduire à une validation artificielle des hypothèses. Nous illustrons ici cette problématique, puis nous exposons des applications qui visent à prendre en compte ces phénomènes. Elles s’appliquent à toute situation d’interaction entre un chercheur/praticien/intervenant et un participant/patient.

----

Abstract : When a psychologist intervenes in a specific institutional setting to validate a hypothesis, s/he carries some theoretical expectations. The relationship between a researcher and a participant in a study is an interaction that is susceptible to convey the context’s effect and the researcher and participants’ expectations. These phenomena are referred to as “the experimenter’s bias”, the “expectations effect” or the “Pygmalion effect” (Rosenthal, Jacobson, 1968). The relationship established between a psychologist and a participant implies some specific biased motivations, that could lead to the artificial validation of a hypothesis. We examine this problematic by using specific examples. As a result, we suggest some basic precautions to limit the effects of this problem. These propositions can be applied to all the interactional situations between a researcher, therapists, observers and a participant/patient.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette